Topes de collantes

hema_topes_de_collantes1

Comme à chacune de nos étapes, nous essayons d’alterner visite urbaine et découverte de la nature. En arrivant à Trinidad, nous avons donc balayé l’ensemble des possibilités pour s’organiser une virée dans la deuxième chaîne de montagnes de Cuba, les Topes de collantes. Ces montagnes ont marqué l’histoire de Cuba lorsque Che Guevara y campa. Dans la région se retrouvent également, la Vallée de los Ingenios et aussi la superbe plage de Ancon (c’est ce que vous voyez à l’horizon sur cette photo, je vous en reparle très vite).

Les Topes de Collantes offrent des circuits de randonnée et de canyoning dignes des plus grands amateurs. A l’entrée des hôtels, vous retrouverez un bureau d’information avec tous les itinéraires possibles. Lorsque nous sommes arrivés tôt le matin (il vaut mieux marcher tant qu’il fait un peu frais ;) ) avec notre taxi réservé la veille , nous avons pu discuter avec des guides. Il est clair que quand on n’a pas beaucoup de temps sur place, qu’on n’est pas des randonneurs ou pratiquants de canyoning experts, nous nous soyons tournées sur une randonnée dite difficile mais accessible (va savoir pourquoi) et qui dure sur une demie journée (nous voulions faire d’autres activités dans la journée). Cette randonnée permet de découvrir la nature, de voir des cascades d’eau et le petit plus est qu’il n’y a pas besoin de guide pour ce parcours (les panneaux suffisent amplement). Et voilà qu’en quelques minutes, nous étions prêts à entamer la randonnée.

Ce fut une jolie randonnée. Assez difficile pour moi à l’aller car le sentier ne fait que descendre et s’enfoncer dans la nature profonde cubaine. Malgré les jolies découvertes comme le tocororo (vous vous rappelez, l’oiseau national cubain) , je me rappelle que mes jambes n’avaient jamais autant tremblé, ma tête ne les contrôlait plus et cela m’avait bien énervé. Heureusement que le spectacle en valait la chandelle, les cascades étaient majestueuses, totalement grandioses. Alors lorsqu’on arrive sur place, on oublie les tracas et on se laisse emporter par la beauté des lieux. On écoute le torrent, le chant des oiseaux de la forêt et on respire l’air si bon de la nature. Chris a bien sûr piqué une tête. Certes elle était bien rafraichissante, mais pour ma part, c’était la seule fois où je suis restée assise à contempler ce qui m’entourait. A votre tour, je vous laisse apprécier…

 

hema_topes_de_collantes2hema_topes_de_collantes3hema_topes_de_collantes4hema_topes_de_collantes5hema_topes_de_collantes6hema_topes_de_collantes7hema_topes_de_collantes8hema_topes_de_collantes9hema_topes_de_collantes11hema_topes_de_collantes10hema_topes_de_collantes12hema_topes_de_collantes13hema_topes_de_collantes14hema_topes_de_collantes15

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

4 réflexions au sujet de « Topes de collantes »

  1. OMG ! J’ai failli avoir une crise cardiaque avec la photo numéro deux ! ^^ Toujours aussi intéressant. Merci de nous faire partager votre voyage. :)

    • MDR! Désolée pour ce sursaut, j’ai oublié de spécifier que c’est un Cubain qui faisait son attrape-touriste en montrant cette pauvre mygale à l’entrée des montagnes. Il nous avait précisé qu’on ne devrait pas en rencontrer dans la forêt ;) En tout cas merci pour ce retour :)

  2. Hihi moi aussi j’ai eu peur avec la deuxième photo ! Cet endroit a l’air vraiment superbe, merci pour ce reportage :)
    Bonne journée :)

Poster un commentaire