Nager avec les baleines en pleine mer, c’est une chose que je n’aurai jamais imaginé vivre. Pourtant, nous avons déjà été dans des pays (la République Dominicaine par exemple) où il était possible d’observer des baleines à certaines périodes de l’année. Mais malheureusement pour nous, ce n’était jamais la bonne période. Je pense qu’en vérité, nous n’avions jamais cherché à caler un voyage selon ces périodes clés. Soyons lucide, c’est un luxe de pouvoir choisir librement quand partir en voyage mais comme tout un chacun, nous avons nos contraintes et nos priorités. Alors lorsque pendant nos préparatifs, nous avons appris qu’on sera dans le bon créneau cette fois-ci, nous n’en revenions pas. Nous étions certes extrêmement curieux et excités à l’idée de rencontrer des cétacés dans leur milieu naturel. Mais nous étions loin d’imaginer l’incroyable expérience qui nous attendait quelques semaines plus tard.

L’ami qui nous a accueillis à La Réunion à commencer à nous parler de l’activité « nager avec les baleines » cet été. Il était très enthousiaste et nous expliquait que l’année 2017 était en cours de battre le record de baleines à bosse venues passer l’hiver austral dans les eaux chaudes de l’île de La Réunion.

La rencontre des mammifères marins à La Réunion

Une bonne chose à savoir est qu’il est possible à l’île de La Réunion, de voir un certain nombre de mammifères marins tel que le dauphin et cela tout au long de l’année. Quelle chance pour les Réunionnais ! Pour ce qui est des baleines à bosses, cela se joue durant l’hiver austral qui s’étend de juin à septembre. Ces dernières parcourent des milliers de kilomètres depuis l’Antarctique pour rejoindre les eaux de l’île de La Réunion et venir s’y accoupler, mettre bas et allaiter leurs petits. Une belle période d’observation de ces cétacés !

Le label O²CR

Rencontrer et nager avec les baleines n’est pas chose anodine. Avec Chris, nous prêtons une attention de plus en plus particulière lorsque nous organisons des activités en rapport avec des animaux. J’avais fait la démarche ici pour les dauphins en Floride. Cette fois-ci, après plusieurs recherches, je suis tombée sur la charte d’approche des cétacés mise en place par La Réunion. Cette charte s’ajoute au label O²CR (Observation Certifiée Responsable des Cétacés à La Réunion) qui est attribué aux professionnels qui suivent les règles de la charte et qui sensibilisent le public à l’environnement marin. Passer par un prestataire ayant ce label est donc un gage de qualité. Vous pouvez retrouvez la liste de ces sociétés proposant de nager avec les baleines et disposant de ce label.

Notre choix de prestataire

Nous avons porté notre choix sur Bleu Marine Réunion. En plus d’avoir ce label, ils semblent avoir une réputation bien installée sur l’île. Autre point qui a été important pour nous, Bleu Marine a dans son équipe un guide de plongée passionné par les baleines et autres cétacés, Romain Dorard. Durant toute la saison où l’activité est proposée, il filme toutes les sorties « nager avec les baleines » du centre. Après montage, il les diffuse sur sa chaîne Youtube (je vous invite à aller voir, cela donne une belle idée de l’expérience e plus de la vidéo de notre sortie plus bas). On oublie donc les tracas pour essayer de filmer ou capturer des images par soi-même.

Comme beaucoup, nous avons rapporté notre matériel dont notre GoPro. Mais aller à la rencontre des baleines demande rapidité et effort. Il faut se tenir prêt avec sa combinaison, son masque et ses palmes et descendre rapidement du bateau avec son groupe et avancer en palmant énergiquement tout en se donnant la main. Vous l’aurez compris, on est peu libre de ses bras alors autant profiter sans matériel pour saisir et vivre l’instant au maximum !

La charte d’approche des baleines

Comme je vous disais plus haut, le but de la charte est de respecter l’animal et sa tranquillité tout étant sensibilisé à l’environnement marin.

Plusieurs règles sont à respecter par l’équipage qui vous accompagne mais aussi par le public participant. Voici quelques grandes lignes de la charte.

  • Lors de rencontres de baleines, il est impératif pour le bateau de ne pas s’approcher à moins de 100 mètres pour ne pas effrayer et blesser l’animal. Cela n’exclue pas que l’animal peut s’approcher de lui-même. Au maximum trois bateaux peuvent rester en observation. Les mises à l’eau ne sont possibles qu’avec ce nombre de bateaux. Cela permet de modérer le nombre de mises à l’eau.
  • La mise à l’eau n’est pas systématique puisqu’il faut observer avant tout le comportement des animaux. Effectivement quand les baleines sont actives, comme par exemple en sautant ou en frappant de leurs nageoires, la mise à l’eau est dans ce cas interdite. Le risque pour les nageurs d’être blessés est très extrême. Les mouvements aléatoires et le poids de l’animal sont clairement des raisons éliminatoires.
  • Lorsqu’il y a mise à l’eau, elle se fait équipée de palmes, masques, tuba et d’une combinaison. Un maximum de dix personnes pourra descendre du bateau calmement et palmera vers les baleines en faisant le moins de bruit possible. L’approche doit se faire tranquillement, encore une fois, pour ne pas déranger ou effrayer. On ne s’approchera pas à moins de quinze mètres. Souvent, il y a la mère et son baleineau. La mère pourrait sentir un danger pour son baleineau et réagir violemment en voulant le protéger.

Départ de Saint-Gilles-les-Bains

Nous avions réservé notre sortie « Nager avec les baleines » dès le deuxième jour de notre voyage. Tant qu’à faire, nous voulions mettre toutes les chances de notre côté ;).

Arrivés à Saint-Gilles-les-bains au centre de plongée, tout le monde se prépare avec tout l’équipement qui a été choisi avec un professionnel du centre de plongée avant d’embarquer. Sur le bateau, pendant que nous sortons du port, on en profite pour se présenter entre participants. Puis Romain nous explique la charte et le comportement des baleines. C’est super intéressant car on apprend beaucoup de choses. On nous répartit ensuite en deux groupes afin de savoir ceux qui devront se mettre à l’eau en premier pour aller nager avec les baleines. Chris et moi-même faisons partis du premier groupe.

Notre rencontre des baleines (et des dauphins)

Nous avons eu beaucoup de chances lors de cette sortie car nous avons repéré au total trois duos de baleines et de baleineaux. La nature est ce qu’elle est et il est impossible de savoir à l’avance si la rencontre des baleines sera fructueuse. Alors un petit conseil, si vous comptez faire cette activité, prévoyez-là en début de séjour. Vous aurez la possibilité de recaler une nouvelle sortie dans le cas où vous reviendriez bredouille de la première.

En s’approchant du premier duo, on se rend très vite compte que les animaux sont agités. La mise à l’eau est impossible. De toute façon, elles filent rapidement loin de nous. Nous mettons du coup le cap plus au nord. Peu de temps après, nous y trouvons une baleine et son baleineau accompagnés de cinq dauphins. Quelle aubaine ! On a droit au combo, on n’en croyait pas nos yeux ! S’ensuit notre première mise à l’eau.

L’excitation est à son comble alors que nous descendons efficacement du bateau. Nous nous rejoignons dans l’eau afin de constituer une chaîne humaine avec Romain en tête. Puis nous commençons à palmer en nous tenant la main. Le courant était fort, il fallait continuer à nager de plus en plus énergiquement et de manière régulière. Mais la baleine et son baleineau n’étaient pas immobiles. Ils nageaient, s’arrêtaient, plongeaient et ressurgissaient plus loin mais tout cela avec rapidité et douceur. Aussi le temps que nous arrivions près d’eux, ils repartaient un peu plus. Nous avons donc fini par céder. La baleine n’avait pas envie qu’on s’en approche. Le bateau est donc venu nous chercher pour que nous remontions à bord.

La bonne tentative

Le temps de souffler un peu et de se remettre de cette première tentative, nous avons eu des informations venant de copains de l’équipage. Ces derniers les avaient contacté pour les informer d’un duo présent vers Boucan-Canot. Le bateau a donc rejoint ce coin de la côte. Effectivement on y retrouva une baleine et son petit. Beaucoup plus calme, la baleine est cependant allée se poser pour dormir tranquillement au fond de l’eau accompagnée de son baleineau. Nous étions déjà dans l’eau quand notre groupe l’a vu descendre. Dans l’action de palmer et de mettre tous ses efforts pour se diriger tous dans la même direction, je n’avais pas vu grand-chose. Soudain Romain nous demande de palmer avec de plus en plus de douceur et de ne plus faire de bruit. Je regarde Chris puis je regarde Romain pour lui demander où faut-il regarder. Il nous annonce que c’est là, devant nous ou plutôt juste en-dessous de nous au fond de l’eau.

Quelle ne fut ma surprise de baisser ma tête dans l’eau et voir ces deux majestueux animaux tapis tout au fond. Tout d’un coup, on a le sentiment d’être tout petit face à ces êtres. Il ne nous restait plus qu’à rester silencieux, calme et patient. Nous  sommes restés là à flotter à la surface sans faire de mouvements et attendions de voir comment allait réagir le baleineau. Contrairement à la baleine, qui elle, peut rester entre vingt et trente minutes à dormir au fond de l’eau, le baleineau doit remonter à la surface toutes les dix minutes afin de respirer. Nous comptions sur ce point pour voir bouger le baleineau. Mais se montrera-t-il assez curieux pour s’approcher de nous ?

La formidable rencontre

Au bout de quelques minutes, nous voyons le baleineau venir à notre rencontre. En remontant à la surface, il passe tout juste devant nous. On est tous figés par l’émerveillement de ce qui se passe. Je croise le regard du baleineau, j’ai le cœur qui bat la chamade (même aujourd’hui quand je revois la vidéo j’en tremble d’émotions), j’ai envie de pleurer, pleurer de joie. Mais à quoi ça sert ? Je suis dans l’eau ! Je suis juste bien et ce moment magique me rend encore plus légère. Le baleineau nous observe puis commence à se tortiller et à faire des acrobaties dans l’eau comme s’il nous invitait à jouer avec lui. Il plonge un peu puis revient. C’est fou, tout simplement fou de vivre une telle interaction avec l’un des plus gros animaux du monde.

Nager avec les baleines en pleine océan à La Réunion

Après avoir mis les deux groupes à l’eau et vu que le baleineau devenait de plus en plus actifs, il était temps pour nous de nous éloigner. Nous sommes partis à la recherche de nouvelles baleines mais cette fois pour les observer du bateau. Malgré la houle, nous avons réussi à en croiser plusieurs et même quelques tortues ! Nous nous sommes arrêtés devant certaines baleines. Elles frappaient toutes leur nageoires sur l’eau. C’est très étonnant d’entendre ce bruit sourd sur l’eau. Parfois, on voyait le baleineau essayer imiter sa mère (comme sur l’une des photos que j’ai prises). On les apercevait aussi venir respirer à la surface de l’eau. C’ est tout aussi impressionnant.

 

 

La vidéo de notre rencontre avec les baleines

Bilan

Nager avec les baleines a été notre premier coup de cœur de notre voyage à l’île de La Réunion. Il y a eu également le Piton de la Fournaise mais d’autres coups de cœur arriveront dans ce carnet de voyage. La Réunion est pleine de surprises 😉. Cette sortie reste toutefois dans notre top des activités à faire lorsque vous visitez La Réunion.

Nous n’aurions jamais pensé que nager avec les baleines est finalement une activité aussi accessible. Alors si vous y êtes durant l’hiver austral, n’hésitez pas. Au niveau du budget la sortie coûte environ 55 euros selon le centre de plongée. Si vous n’aimez pas aller dans l’eau vous pouvez bien sûr embarquer quand même avec ces bateaux ou passer par des loueurs de bateaux.

Nous sommes rentrés de cette journée comme si nous avions vécu un rêve. Aujourd’hui encore on est reconnaissant d’avoir pu vivre cela. Pouvoir avoir un tel échange humain-animal et de surcroît en milieu naturel est complètement dingue. Dans mes expériences fortes avec les animaux, il y avait eu Peach, le cacatoès femelle du refuge des Everglades puis les dauphins du centre Dolphin Plus. J’espère que je continuerai à faire des rencontres magiques avec les animaux, je pense que cette expérience est la preuve que la nature nous réserve de belles surprises.

 

Conseils pratiques pour aller nager avec les baleines

☑ Penser à réserver votre activité, généralement les places partent très vite et il est quasiment impossible de réserver pour le jour même voire plusieurs semaines à l’avance. Renseignez-vous auprès du centre choisi. Il vaut mieux caler l’activité au début du séjour pour le recaler si nous n’avez pas pu rencontrer de baleines.

☑ Pour cette sortie, il est fortement conseillé de savoir nager et palmer. C’est un point à prendre en compte car il n’y a pas de guide qui vous est dédié pour vous aider personnellement à nager. La combinaison est là pour aider à flotter en plus de protéger du froid.

☑ N’oubliez pas de prendre des vêtements secs, vos palmes, masques et tuba ainsi qu’une serviette sur le bateau. Vous pourrez vous essuyer et vous mettre au sec.

☑ Pour celles et ceux qui ont le mal de mer, pensez à prendre quelque chose pour prévenir cela. Pour ma part, j’avais déjà testé entre autre Cogalène et Cocculine mais cela n’avait pas fonctionné. Je me suis retrouvée malade sur la 2e partie de la sortie à cause de la houle et du mouvement du bateau (d’où ma sale tête dans la vidéo). J’ai par la suite essayé Mercalm et cela fonctionne très bien sur moi.

Où se trouve notre centre de plongée ?

★ Crédit Photos : Héma ★

★ Crédit Vidéo : Romain Dorard ★

★ Crédit Images de drône : Fabrice Tournier ★

Tous droits réservés Héma pose ses valises

Photos non libres de droit

Pin It on Pinterest

Share This