Spice up your life!

Les épices et ingrédients de la cuisine indienne

Aujourd’hui je vais vous parler, vous l’aurez compris d’épices (non pas des Spice Girls!… ok je sors). Non sérieusement, j’aimerais vous faire partager des recettes indiennes, vous faire comprendre qu’épicé ne veut pas forcément dire piquant! Vous montrez également la diversité de ce qui est possible et vous comprendrez aussi au fil de ces recettes, qu’être végétarienne c’est pas si dur tant au niveau des recettes mais également au niveau des aliments. Il y a tellement de choses à faire dans la cuisine indienne qu’il est possible de nous faire plaisir tout le temps! C’est moi qui le dit! Alors vous m’épargnerez vos « tu ne connais pas le bonheur ou la chance que tu rates en ne mangeant pas de viande » etc… et puis rassurez-vous les carnivores, il n’y aura pas que des recettes végétariennes, je vous partagerais aussi des bons petits plats non végétariens (ça c’est mon homme qui le dit ;) )

Avant de courir à la cuisine, préparer ces plats , les photographier dans tous les sens et vous faire saliver avec la recette, il faut d’abord faire un petit topo sur les épices et les aromates que l’on utilise (sinon vous n’allez rien comprendre). Et pour que ce soit plus simple, vous retrouverez ci-dessous une galerie de photos des épices les plus utilisés en Inde; oui car si je devais tout mettre sachant que la cuisine indienne diffère de région en région, que les mélanges aussi, ce ne sera pas demain la veille.

Alors je vous laisse vous familiariser avec ces ingrédients avant de vous retrouver pour des recettes venues d’ailleurs! Pour cela, il vous suffit de glisser le curseur de votre souris pour voir apparaître le nom de l’épice ou de l’ingrédient.

Vadavam :

Le vadavam est un mélange d’épices et d’ingrédients dont oignon, ail, lentilles, graines de moutarde, cumin ( peut se trouver sous forme de boules d’épices pour faciliter l’utilisation) typique de l’Inde du sud et utiliser pour aromatiser différents légumes et sauces. Traditionnellement préparés par les aînés des familles pour leurs filles et belle-filles lors de  l’été lorsqu’il fait très chaud, ces préparations dureront le temps d’une année.

Tamarin :

Le tamarin est le fruit du tamarinier, originaire d’Inde, on le retrouve aujourd’hui dans le monde entier. Sa forme rappelle celle de l’haricot, il contient des graines et de la pulpe. Il est utilisé en jus ou en pulpe. Pour ma part, lorsque j’ai du tamarin en pâte non prête à cuisiner (on y retrouve dans ce cas les graines), je m’en sers un peu (bille de 3/4 cm) et je trempe dans de l’eau tiède pendant quelques minutes et j’exerce quelques pressions pour en retirer le jus et l’utiliser. Je renouvelle l’opération jusqu’à ce que j’ai retiré un maximum de jus avant de jeter le reste.

Poivre non moulu :

Vous devez sûrement le connaître sous cette forme mais sachez qu’il est très utilisé dans la cuisine sans le réduire en poudre.

Piments rouges séchés :

Ils existent sous plusieurs formes, longs, longs et petits même ayant la forme de tout petits poivrons comme ici. Selon les variétés ils apportent du goût (si si croyez moi) et plus ou moins du piquant au recette mais ils ne sont pas consommés dans l’assiette contrairement aux piments verts dont les amateurs n’hésiteront pas à les croquer!

Les lentilles :

Il y a plusieurs variétés, je vous en ai mis 4 ici, les lentilles jaunes (chana dhal), les lentilles corail, les lentilles blanches (urid dhal), et une autre variété qui ressemble aux lentilles jaunes mais qui sont plus grosses et qui sont utilisés autrement dans la cuisine.

Haricots mungo :

Ce sont les graines sources des pousses de soja. Elles sont répandues dans les cuisines asiatiques.

Graines de moutarde :

En France, j’avoue les avoir vu plus au fond des bocaux de cornichons mais les graines de moutarde sont incontournables dans les recettes indiennes. Cela ne pique pas comme la moutarde et fait partie de la base de beaucoup de sauces et légumes cuisinés à l’indienne.

Feuilles de curry (ici séchées pour la conservation) :

Elles poussent sur le Murraya koenigii , un arbre d’origine indienne et qui a été exporté dans d’autres pays. Il s’agit des mêmes feuilles utilisées en tant que telles ou réduites en poudre de curry dans les plats indiens. Attention, curry en Inde est utilisé également pour désigner des sauces différentes et même des épices différentes. Cela peut même dire « épice » sans pour autant se rapporter à cet ingrédient-ci alors bonjour pour s’y retrouver quand on n’y connait rien!

Curcuma :

A ne pas confondre avec le safran, le curcuma est reconnu pour ses bénéfices antioxydants. Il est donc présent dans beaucoup des préparations indiennes même en faible quantité. Il permet également de donner cette si jolie couleur jaune des plats indiens.

Clous de girofle :

Ceux-si sont connus pour ces propriétés antiseptiques, ils parfument les riz et les sauces.

Cardamone :

Connue depuis des millénaires en Inde, la reine des épices est utilisée pour parfumer les mets salés mais aussi sucrés.

Bâtons de cannelle :

Aussi stupéfiant que cela puisse paraître, il s’agit de l’écorce de l’arbre du cannelier. Elle est donc prélevée directement de l’arbre puis séchée avant utilisation. De même, ces bâtons apportent un parfum particulier aux plats mais ne sont pas consommés.

Anis :

Vous devez le connaître, il fait partie de la cuisine indienne et est connu pour ses propriétés carminatives (glamour lol)

Les mélanges d'épices en poudre

C-dessus, quelques bocaux de ma collection personnele MDR! Non sérieusement voici des épices en poudre, des préparations différentes pour les différents plats indiens.

Ça fait déjà pas mal, non? J’espère que je ne vous ai pas perdu en route! Je vous prépare bientôt un post avec les adresses que je connais où vous pourrez retrouver des produits exotiques sur la France. Et puis bientôt vous retrouverez des recettes indiennes sur le blog!

★ Photos : Héma ★

Tous droits réservés Héma pose ses valises

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button