Les Baux-de-Provence et les Carrières de Lumières

SONY DSCIl y a une dizaine de jours, j’ai eu l’occasion d’aller visiter les Baux-de-Provence au cœur des Alpilles. C’est un village perché sur un éperon rocheux qui domine un paysage provençal magnifique. Certes le soleil n’était pas au rendez-vous, mais cela n’enleva en aucun point la beauté du site.

J’ai d’abord profité pour visiter le village, ses petites places, ses rues étroites et ses boutiques. Dès l’entrée du village, j’ai été transporté dans un univers chargé d’histoire et au parfum bien provençal. Mais attention chaque village provençal est différent, c’est donc à chaque fois une redécouverte du village provençal.

Au sommet se trouve le Château des Baux-de-Provence. Au cœur de ses murs médiévaux, on pourra y découvrir les machines de sièges, des animations y sont même proposées : j’ai donc assisté à mon premier tir à la catapulte, que dire … si ce n’est beaucoup de boulot pour un simple tir ;)

Depuis les remparts, on peut contempler un panorama unique de la Vallée des Baux avec ses vignes et ses champs d’olivier. Profitez-en pour aller découvrir les différents domaines proposant de visiter, de déguster et d’acheter de l’huile d’olive :) c’est tellement bon! Ma visite du Château s’est terminée par une animation unique, le tir à l’arc, pas l’arc moderne mais la médiévale, la fameuse arbalète ! J’ai sans hésité sauté sur l’occasion rare de pouvoir manipuler cette machine… oui je dis machine car c’est une arme qui a été élaborée avec grand soin et qui parait tellement complexe à côté d’une sarbacane! Ne doutez pas que lorsque l’animateur nous a expliqué comment armer l’arbalète, j’ai eu bien peur d’y laisser mes doigts! Mais l’expérience en valait le coup!

SONY DSC

En sortant du Château et de son village, vous retrouverez à environ 15 minutes de marche, les Carrières de Lumières. Ces carrières de calcaire blanc avaient été ouvertes pour la construction du Château et de la Cité des Baux. Elles ont été fermées en 1935 face à l’évolution des matériaux et c’est Jean Cocteau qui, émerveillé par cet environnement, donna une nouvelle fonction à ce lieu. Il y tourna « Le testament d’Orphée » en 1959. Vint ensuite Joseph Svodoba qui transforma cet espace en un support scénographique d’un nouveau genre. Depuis, ces carrières accueillent des spectacles audiovisuels depuis 30 ans.

Dans le cadre de Marseille-Provence 2013 (dont je vous avais déjà parlé ici), un nouveau spectacle est proposé depuis le 8 mars dernier jusqu’au 5 janvier 2014. Ce spectacle audiovisuel propose aux visiteurs de retracer la fascination des peintres pour la Méditerranée, en projetant sur les immenses parois (jusqu’à 9m de haut) et sols de la carrière les lumières impressionnistes, les couleurs fauvistes, les paysages pointillistes et cubistes… L’expérience est donc unique ! Cela change tellement de nos beaux musées silencieux! Cette interaction m’a littéralement plongé dans un autre monde, et je suis redevenue, le temps d’une petite heure, une petite fille ébahie par les sons, les lumières et et les couleurs. Je vous recommande vivement de visiter ces carrières et ce charmant village des Baux-de-Provence!

Ci-dessous quelques photos du spectacles « voyage en méditerranée », plus bas vous retrouverez les photos du spectacle court  « Rêve » mais qui a été mon coup de cœur de cette visite ; il s’agit d’un savant mélange des éléments, des tornades au monde aquatique en allant jusqu’au cosmos, une invitation à la contemplation de ce qui nous entoure!

 

Pour ma part, je voulais tout simplement ramener mon lit au beau milieu de cet endroit magique et remplis d’émotions afin d’y rêver tranquillement ;) . Et vous ça vous donne envie?

Spectacle Rêve (ci-dessous)

★ Photos : Chris’n'Hem’s ★

Voyage en Méditerranée – Les Carrières de Lumières

Les Baux de Provence

Tous droits réservés Héma pose ses valises

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

Poster un commentaire